HARISSA: Natural HAzards, RISks and Society in Africa: developing knowledge and capacities

 

L'expérience de ces dernières années nous a appris qu'en Afrique centrale, les aléas naturels et les risques associés, bien qu'encore mal étudiés, ont un impact négatif important sur le développement.

Trouvez ici la première lettre d'information du projet HARISSA!

Trouvez ici la deuxième lettre d'information du projet HARISSA!

 


HARISSA

Objectifs

L'objectif global à long terme de HARISSA est de contribuer à réduire l'incidence des catastrophes naturelles en Afrique centrale et en particulier dans la branche occidentale du système de rift est-africain, en RDC, en Ouganda, au Rwanda et au Burundi.

Le projet vise à développer les connaissances, l'expertise, la sensibilisation et le soutien aux initiatives locales, nationales et régionales en suivant quatre objectifs spécifiques : 1/ formation universitaire, 2/ cartographie et collecte de données sur les aléas naturels et les risques associés, 3/ amélioration de la sensibilisation et de la préparation aux risques, et 4/ consolidation des réalisations antérieures. La réalisation de ces objectifs repose sur le renforcement des institutions clés dans ces domaines. Le projet cible le large éventail des parties prenantes concernées par les aléas naturels et les risques associés, des groupes universitaires ou de recherche aux citoyens et aux décideurs politiques. Le projet se penche également sur l'impact de la science citoyenne sur le développement.

HARISSA_Scheme

Partenariats

HARISSA est un projet de 5 ans (2019-2023) financé par la Coopération belge au développement (DGD). Le projet est coordonné par le MRAC en partenariat avec, en RDC, l'Institut Géographique du Congo (Kinshasa et Goma), l'Observatoire des Volcans de Goma, le Centre de Recherche en Sciences Naturelles, l'Université Officielle de Bukavu, l'Université de Goma et la Protection Civile (Nord et Sud Kivu), au Burundi, l'Université du Burundi, et, en Ouganda, Mbarara University of Science and Technology (MUST).

 

Activités

  • Kivu Citizen Observers

    Formation

    Formation doctorale en soutien aux institutions partenaires

    • 5 doctorats avec UOB, UNIGOM, OVG, UB, MUST
    • 2 masters avec CRSN

    Création d'un master inter-universitaire pour développer l'expertise locale sur les risques et dangers naturels

    • Le programme est co-organisé par UOB et UB (début en septembre 2021).

    Mise en place de deux réseaux d'Observateurs citoyens pour la collecte de données de base sur les risques et les catastrophes naturelles

    • Sous la coordination du CRSN en RDC et du MUST en Ouganda : en RDC, ce réseau s'appuie sur la collaboration avec la Protection Civile du Nord et du Sud Kivu, et à ce titre contribue également à soutenir la réduction des risques de catastrophes.

     

  • HAZAGORA in schools

    Soutien institutionnel à la réduction des risques de catastrophes (RRC) et à la sensibilisation aux risques

    • Un workshop régional organisé par la Protection Civile de la province du Nord Kivu (RDC).
    • Activités de sensibilisation de la protection civile dans les écoles de Goma et de Bukavu à l'aide d'un jeu éducatif développé par le MRAC et la VUB (HAZAGORA).
    • Renforcement/mise en place de deux centres éducatifs sur les aléas naturels et les risques associés à Goma et Bukavu: à l'Observatoire Volcanologique de Goma, le Musée des Volcans ; et à l'Université Officielle de Bukavu, le Centre d'Information sur les Risques "Naturels" (CIRiNa).
  • IGC GIS training

    Soutien institutionnel à l'Institut Géographique du Congo 

    • Soutien à l'archivage et à l'inventaire des collections à Kinshasa.
    • Formation à la cartographie numérique (SIG).
    • Développement de projets thématiques axés sur la mise à jour des cartes administratives :

    o Cartographie des frontières des provinces de Kongo Central, Kwango, Kwilu, Equateur par l'équipe de Kinshasa
    o Cartographie urbaine à Goma
    o Cartographie des frontières des provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema par les équipes de Goma, Bukavu et Kindu.

  • Seismic and GPS station

    Consolidation des réalisations antérieures

    • Maintenance des outils et méthodologies développés dans les projets précédents.
    • OVG, CRSN et UOB participent et entretiennent l'un des réseaux d'observation sismique les plus denses d'Afrique.
    • Les données sismiques et GPS sont transmises en temps réel à l'OVG.
    • La surveillance du volcan est complétée par des observations par satellite effectuées à l'ECGS/MNHN au Luxembourg et au MRAC.
    • Le réseau pluviométrique est maintenu en RDC par le CRSN et l'UOB.

Description du projet également disponible sur le site internet de l'AfricaMuseum.

Logo Georiska